Maladie de Lyme & Prévention des piqûres de tiques

Les tiques seraient dans le monde – si on considère la totalité de leurs populations – les vecteurs du plus grand nombre de micro-organismes différents. Ce sont des agents vecteurs de nombreuses pathologies humaines et animales.

Elles véhiculent notamment des maladies émergentes, ré-émergentes humaines et/ou animales ou qui pourraient le devenir :

  • Borréliose, ou Maladie de Lyme, due à Borrelia burgdorferi, B. garinii, B. afzelii, …
  • Peste porcine africaine (en zone tropicale), due à un Pestivirus
  • Virus du Nil occidental (en zone tropicale, et peut-être tempérée)
  • Rickettsiose (maladies sévères graves, dont la fièvre boutonneuse méditerranéenne et le typhus), dues à des rickettsies
  • Anaplasmoses (dont l’anaplasmose bovine), dues aux Anaplasma
  • Coxiellose due à Coxiella burnetii
  • Babesiose, due à Babesia
  • Bartonellose, due à Bartonella, via au moins la tique Ixodes ricinus (transmission expérimentale effective pour Bartonella henselae, avec de forts arguments épidémiologiques en faveur d’une transmission vectorielle naturelle
  • Franciselloses due à Francisella (dont la tularémie)
  • Leishmaniose, due à Leishmania infantum, via la tique Rhipicephalus sanguineus dont les glandes salivaires abritent naturellement ce pathogène, avec passage transovarien (« de mère en fille ») démontré chez cette même tique, sans qu’on ait encore mesuré l’effectivité de la transmission dans la nature
  • Diverses viroses, dues à des virus ou arbovirus

Les morsures de tiques peuvent parfois être causes d’urticaire ou de choc allergique et il est important d’y prêter une grande attention ! N’hésitez pas à consulter le flyer ci-joint :

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.